INTERVIEW DE M. JOSÉ DÍAZ, GÉRANT DE PROCESADORA DE ARCILLA

  |   2017, Dicen de Morte, Entrevista, Internacionalización, Mor05   |   No comment

Procesadora de Arcilla (PROCARSA), située à La Chorrera, dans le quartier Colón, est l’entreprise de référence dans la fabrication de tout type de briques et tuiles au Panama. Elle fait partie du groupe « Productos Maribel » avec quatre autres entreprises et a été fondée en 2000, regroupant aujourd’hui 95 collaborateurs dans l’usine et 10 employés d’administration dans ses bureaux.

La structure de l’entreprise est représentée par deux lignes de production, avec un volume de production d’environ 300 tonnes/jour, ce qui représente une capacité de fabrication annuelle d’environ 80.000 à 95.000 tonnes de produits céramiques.

José Díaz, Gérant et Technicien en Processus depuis la création de l’entreprise, avec plus de 20 ans au service du groupe, nous répond pour nous faire part de ses impressions sur son entreprise et le marché panaméen.

 

1º) Pourriez-vous nous dire quels sont vos principaux produits et les projets les plus importants auxquels vous avez participé ?

J.D: Chez Procesadora de Arcilla, nous nous adaptons aux besoins de base selon la conception des ouvrages dans lesquels nous participons. C’est pour cette raison que nous offrons un large éventail de produits pour la construction, comme les briques creuses verticales, des systèmes d’assemblage, des briques apparentes, des tuiles en forme de cône et de type S, la totalité des produits étant fabriqués selon la norme COPANIT (Commission Panaméenne des Normes Industrielles et Techniques).

En ce qui concerne notre activité, au cours de nos 17 ans d’existence, nous avons eu l’opportunité de participer dans de nombreux projets très intéressants, mais sans hésiter, celui dont nous sommes particulièrement fiers par rapport à sa portée est le Concours National de la production la plus propre au Panama, dans lequel nous avons terminé en première place.

 

2º) Selon vous, quels produits et tendances vont s’imposer dans un avenir proche au Panama ? Et quelles attentes avez-vous durant ces prochaines années suite à l’élargissement du Canal ?

J.D: Ce qui est sûr c’est que la concurrence au Panama est très forte et innovante. Selon notre vision actuelle, nous pensons que dans la construction panaméenne ce sont les produits comme les panneaux légers de foam (mousse) et les panneaux en mailles métalliques pour les murs et séparations, entre autres, qui prendront le dessus.

Il est évident qu’avec l’inauguration de l’élargissement du Canal au Panama, de nouveaux investisseurs apparaîtront dans notre pays. Comme information intéressante, nous pensons qu’une augmentation des constructions de maisons à caractère social va se produire, une activité que nous considérons comme l’une des plus actives ces dernières années.

 

3º) Pensez-vous développer de nouveaux produits dans le futur ?

J.D: Chez Procesadora de Arcilla, nous sommes toujours ouverts au développement de nouveaux produits. Nous prenons la décision selon une analyse préalable, dans laquelle les critères de logique et de bon sens sont les principaux paramètres que nous prenons en compte.

Nous sommes en train d’évaluer notamment la possibilité d’ajouter dans un futur proche de nouvelles gammes de produits comme les dalles, les plaques, diverses conceptions de tuiles, méga format et à étage, entre autres.

 

4º) Dans un marché si compétitif et en hausse comme le vôtre, quels investissements avez-vous fait ces dernières années et pourquoi ?

J.D: Au Panama, nous avons une grande concurrence avec d’autres produits comme les blocs de ciment et de sable qui, bien qu’ils ne possèdent pas les mêmes caractéristiques, qualité et résistance que nos produits céramiques, accaparent une partie du marché dans la zone commerciale.

C’est pour cette raison que nous avons identifié le besoin de modifier la conception de nos briques, pour proposer au client une économie substantielle dans l’opération globale des installations et une économie importante de jusqu’à 25% en matériel.

Pour être plus compétitifs nous avons justement décidé de nous lancer, au cours de l’année 2013, en investissant dans la technologie européenne et en choisissant MORTE comme collaborateur de confiance.

Nous avons misé sur la sélection des deux produits de plus grande production, les systèmes d’assemblage de 10×22, 5×45 et 15×22, 5×45, et l’acquisition de deux filières TM-EF avec quatre plaques, la dernière avec chemise en acier traité et des freins à l’extérieur.

 

 

5º) Pouvez-vous nous décrire de manière brève quel a été le processus ?

J.D: MORTE nous a proposé de fabriquer ces filières pour système d’assemblage tout d’abord en acier traité pour tester le bon fonctionnement des filières avec cette matière. Suite à l’analyse des résultats, nous avons pu constater que tous les paramètres étaient corrects, que nous étions face à la conception parfaite de la brique sur notre marché, et par la suite nous avons constaté que nous étions face à un produit de grande qualité.

Ensuite nous avons commencé un travail commun avec MORTE pour la confection de filières ayant les éléments les plus soumis à l’usure, les noyaux et les cadres, dans une matière plus résistante à l’usure, le carbure de tungstène MOR-05, que nous connaissons sous le nom de widia.

Ce changement a été réalisé sans aucun contretemps, sans que des personnes spécialisées de MORTE soient obligées de nous rendre visite dans nos établissements et sans devoir arrêter la production de l’usine.

 

6º) Selon votre opinion, quelle valeur accordez-vous à la filière au sein de votre processus de production? Et dans quelles mesures considérez-vous que vous pouvez améliorer la rentabilité de vos produits ?

J.D: Une filière dûment fabriquée pour le processus d’extrusion, c’est à dire, conçue pour s’adapter aux types d’argiles que nous utilisons dans notre processus de production et aux modèles et caractéristiques des machines utilisées pour extruder, permet de réduire les coûts de production et d’augmenter la capacité de fabrication, améliorant par conséquent le rapport coût-bénéfice et la rentabilité.

Les filières de MORTE, grâce à leur système pratique de réglage avec des freins extérieurs, nous permettent de disposer d’un meilleur contrôle des briques à extruder, en garantissant un produit final de grande qualité, correct entre 95% et 97%. De plus, les temps morts pour le réglage des filières ont été éliminés étant donné qu’avant nous travaillions avec des filières simples qui selon leur configuration se réglaient avec des freins internes. C’est pour cela que nous avons constaté une économie importante, au niveau de la main d’œuvre et des ressources nécessaires pour la maintenance des filières, qui s’est répercutée de manière positive avec une croissance substantielle de la productivité quotidienne.

Je dois bien avouer que grâce à la décision que nous avons prise, nous avons réussi à être bien plus efficaces et productifs.

 

7º) Après presque 4 ans de travail avec les filières de MORTE, pourriez-vous me décrire votre expérience avec les produits de cette entreprise ? Quelle opinion avez-vous de cette widia MOR-05 par rapport à sa durabilité et à sa résistance à l’abrasion ?

J.D: En me basant sur les résultats obtenus au niveau des produits finis, je pense que les filières de MORTE sont pleines d’avantages étant donné que pour le traitement des argiles elles offrent une meilleure sécurité, fluidité, contrôle et texture aux produits que nous fabriquons. Sa qualité, sa durabilité ainsi que sa manœuvrabilité sont excellentes.

En ce qui concerne la widia MOR-05, je dois bien reconnaître que dans nos établissements nous n’avons jamais utilisé de matériel plus approprié pour l’extrusion que celui-ci. Sa résistance à l’abrasion et la fluidité de l’argile sur cette matière sont excellentes. Nous calculons que nous fabriquons au moins 40.000 tonnes de briques sans avoir à faire aucun type de changement sur les éléments de la filière. Ce facteur réduit directement le coût de fabrication par brique.

C’est pour cette raison qu’aujourd’hui nous continuons à utiliser la widia MOR-05 de MORTE en tant que matériel principal pour la confection des pièces de rechange des filières.

No Comments

Post A Comment