SANTOS MORTE: “La Société aux yeux de son fondateur” (chapitre 3)

  |   2017, Entrevista, Somos Morte   |   No comment

L’innovation prend de la force

Rapidement, les premiers projets de R&D sont lancés, et plus particulièrement en ce qui concerne la résistance à l’usure des différents matériaux. En 1999, les premiers pas vers l’exportation sont réalisés : présence dans des salons, des congrès et des conventions. Cela a permis de se rendre compte que MORTE pouvait rivaliser en qualité, en prix, en conception et en rentabilité avec n’importe quelle entreprise concurrente sur les marchés extérieurs.

Santos se souvient que jusqu’à ce moment-là, chez MORTE, il n’y avait pas de Service Commercial, étant donné que les commandes arrivaient par le biais du bouche à oreille, grâce à la croissance de la renommée de l’entreprise.

En 1999, la filière TM-EF a été fabriquée et brevetée, ayant un système innovant de fixation étrier permettant d’avoir presque 18 ans d’avance sur le marché.

Cette filière, qui est toujours fabriquée à ce jour et qui a reçu très peu d’amélioration par rapport au modèle de base, a permis un fort développement sur les marchés extérieurs et a engendré un nouveau tournant dans la croissance de l’entreprise et au niveau de sa structure fonctionnelle.

Le besoin de se développer sur de nouveaux marchés a été identifié, en prévision d’une crise immobilière en Espagne qui a eu du retard. La décision d’appuyer les projets de RDI, orientés vers l’amélioration de la qualité et du processus d’extrusion, a été prise.

En 2002, la location de nouveaux entrepôts devient nécessaire pour mettre les nouvelles machines. En 2004, MORTE déménage dans ses établissements actuels.

C’est à ce moment précis que Santos Morte se rend compte du besoin de commencer à déléguer des responsabilités à ses enfants, en leur donnant des tâches de responsabilité et avec qui il était parfois en désaccord. Néanmoins, il était conscient que le travail peut être délégué, mais pas la responsabilité, et il savait très bien que c’étaient eux qui allaient devoir gérer le futur de MORTE. C’est ainsi qu’un changement progressif a eu lieu au niveau de la direction de l’entreprise.

La structure de MORTE s’est transformée peu à peu pour s’adapter à sa nouvelle réalité : un nouveau service de RDI, création d’un Service Commercial, affectation de responsables dans les différents services de l’entreprise… Le rêve de Santos Morte grandissait… mais MORTE était en train de périr de son succès, c’est pourquoi le fait de changer de processus de gestion était devenu une obligation.

Lorsqu’il y repense, il se sent fier de la décision qu’il a prise à ce moment-là, étant sûr qu’il a fait ce qu’il devait faire et que l’entreprise MORTE avait un grand futur devant elle.

Esperanza, sa femme, qui selon lui est la personne la plus intelligente de sa famille, lui rappelle qu’une entreprise c’est comme un enfant, au début pendant la grossesse il faut aller régulièrement chez le médecin pour évaluer l’état du bébé. Lorsqu’il naît, toutes les attentions sont pour lui. Au début très fréquemment et, au fur et à mesure qu’il apprend à marcher, à manger, à dormir, à se laver… on le laisse aller peu à peu tout seul à l’école, où il apprend et se fait des relations…

Un processus représenté par de bonnes et de mauvaises journées, jusqu’à ce que l’enfant, que vous avez élevé durant de nombreuses années, termine ses études, et il faut lui laisser le champ libre.

Santos, est tout particulièrement fier de ses enfants, de son entreprise et d’avoir su se retirer à temps.

 

MORTE à la conquête des marchés extérieurs

Durant les années 2006 et 2007, un processus d’expansion orienté vers l’exportation a été lancé, en prévoyant avec deux ans d’avance l’explosion de la bulle immobilière en Espagne. Tout d’abord, il fallait réaliser un travail d’étude de marché, en déterminant les entreprises de la concurrence et en identifiant leurs forces et leurs faiblesses, puis en rendant visite à des clients et à des ingénieurs pour connaître leurs demandes. Très rapidement, Santos s’est rendu compte que, comme pour la filière pour blocs de Thermo-argile, son entreprise était plus que prête pour rivaliser avec succès sur les marchés les plus exigeants.

En 2006, Cristobal a rejoint le Service Commercial, non pas pour vendre plus, précise Santos Morte, mais pour mieux s’occuper des clients et écouter leurs besoins.

En 2007, Marcos Morte a mis en place un système d’ERP y de PLM pour gérer l’entreprise, en augmentant le personnel dans les services de Design, Administration et Qualité.

En 2009, le processus d’expansion internationale commence sur les fondements bien établis d’une philosophie d’entreprise basée sur l’engagement pour la qualité, l’innovation continue et le service client.

En 2010, Santos Morte s’est mis à sa retraite, en laissant ses trois fils, Marcos, Raúl et Talleres Morte sur le même chemin. Il laissait ce qu’un jour fut le rêve d’un petit atelier artisanal transformé en une grande entreprise, grâce au travail, à la persévérance et à l’effort d’un enfant qui aimait les chiffres, mais surtout, qui aimait apprendre en se confrontant chaque jour à de nouveaux défis, en trouvant des solutions là où personne de les voyait.

 

 

No Comments

Post A Comment